Cinque terre : de Monterosso à Vernazza

Que celui qui prétend ce trajet roulant, lèves son clavier ?

Le rocher célèbre de Monterosso au soleil couchant

Grimper le mont Mitikas en partant de Litohoro c’est roulant… là, c’est tout sauf le cas.

Nous sommes partis à 8h de Monterosso, rue Molinelli, c’est à dire que face à la gare c’est tout à gauche. Or le départ du sentier est tout à droite. Nous avons suivis bêtement le sigle rouge et blanc mais vous auriez pu passer sous le tunnel pour rejoindre la plage et de là le sentier.

La signalétique est parfaite : il ne sert strictement à rien d’acheter un plan.

Les enfants ont beaucoup aimé ce petit tunnel ouvragé avec des petites vitrines où s’exposent des céramiques de poissons et de sangliers.

Si vous décidez de suivre dès le départ le sentier, vous serez en surplomb de la ville, cela rend la vue très belle.

Vue sur Monterosso

De la plage, suivez la direction de l’hôtel Porto roca sur la coline tout à droite. Si cette grimpette vous a découragés, vous n’êtes pas au bout de votre peine. De la haut, le sentier descend sur votre droite. Jouissez du son de l’accordéon qui rythmera bientôt les affres de la douleur.

Déjà le sentier est bondé, principalement des français et des japonais alors même que le soleil tape fort.

Et les premières marches apparaissent et on grimpe, encore et encore… cela n’en finit pas. Chaque terrain plat est un vrai bonheur. La beauté du paysage en surplomb de la mer est à couper le souffle.

Au début, je me suis dit : t as été idiote de prendre le chemin dans ce sens mais finalement, cela valait le coup car vers Vernazza ce n’était que descentes et descentes. On entendait les autres se plaindre de la montée. Chacun son malheur.

Mon fils mon héros

Indéniablement si vous ne devez en faire qu’une, faites celle ci.

J’ai croisé beaucoup de français qui prenait seulement le train pour visiter les 5Terres : d’après moi c’est se priver de toute cette beauté

Mon fils après la première volée de marches s’exclame « waouh c est trop beau « 

Sachez aussi que tout du long vous êtes encouragés par la vue. Je ne parle pas seulement de la mer mais à l’horizon vous verrez toujours Monterosso qui s’éloigne et l’ampleur du chemin parcouru et Vernazza qui se rapproche.

Vous allez cheminer au grée des cascades au cœur des cultures en terrasses similaires aux plantations canariennes.

Par certains moments, vous serez à l’ombre mais le plus souvent, vous serez au soleil : méfiance face aux isolations et aux coups de soleil.

Indéniablement cette randonnée est un paradis pour les yeux.

On a cassé la croute vers 9h30. Il n’y a pas d’eau sur le parcours donc méfiance. Par contre, il y a de l’eau potable à disposition dans chaque village.

J’attire votre attention sur le fait que j’ai fait cette randonnée en porte bébé dorsal avec un sac de nourritures et mon fils un sac. Si on a tenu le coup tous les deux, je crois que la meilleure option est de prendre un pied à terre à Monterosso et faire l’ensemble des randonnées sans itinérance dans la journée puis revenir en train à Monterosso. Moins chargés vous profiterez davantage. Toutefois sachez que mise à part quelques exceptions tous en souffrent et suent à grosses gouttes.

Le parcours est payant mais je n’ai pas eu le droit à la vérification de ma carte cinque terre. Je souhaitais en acheter une à Monterrosso mais l office de tourisme n’en vendant pas, je n’ai pas su trouver ou c’était. Plus tard, j’ai appris que c’était à la gare de Monterosso.

Pour ma part, j’ai donc profité de ma connection wifi pour en payer une sur internet. Très pratique.

Peu d’enfants sur le parcours généralement au dessus des 12 ans. Il faut dire que c’est très exigent. Beaucoup de personnes ont admiré et félicité mon fils pour son courage  » good boy « . Personnellement, j’étais fière de lui. Il disait merci, bonjour et marchait devant en guide absolu. Un vrai explorateur.

Et quand il pouvait, cherchait des lézards.

La fin du chemin a ravi ma fille qui chantait comptines sur comptines pendant que le saxophone hululait sa plainte à travers les plantations

En arrivant à Vernazza à 10h15 direction une pause bien méritée : mon fils est allé se baigner sur la plage, escalader les rochers et à capturer une magnifique etoile de mer. Je n’en avait jamais vu autrement qu’à l’aquarium auparavant. C’est magnifique, fin.

Pour rejoindre la plage, soit continuez tout droit le chemin balisé doit descendre la première a droite l escalier étroit .

Nous nous sommes rendus dans les petites ruelles à la recherche d’une glacerie. Celle à gauche de la plage est une tuerie. Le parfum lait tiramisu est à tomber mais reglisse est excellent aussi. Le serveur est incroyablement gentil et serviable. Prix dérisoire mois de 3 euros pour 3 boules. Glaces un tout petit peu trop sucrée.

Note aux glaciers des 5 terres prévoir plus de parfum salés pour les randonneurs.

Maintenant, si vous voulez rejoindre Corniglia, tourner vous dos à la mer, le chemin est la deuxième petite ruelle sur votre droite. La première monte au château où le point de vue payant 6 euros vaut le coup parait il. Queue indéniable .

N’oubliez pas de remplir vos gourdes face à vous à la fontaine publique.

Conseils de sécurité : de la France avec les renseignements glanés ici et là, je comptais faire cette randonnée même s’il pluviotait. Aujourd’hui après l’avoir fait et vu des randonneurs adultes tombés ou les passages étroits que nous avons affrontés. Deux pieds de large pour certain voir moins ( ne pas oubliez que certains le font dans l’autre sens et leur bon sens fait qu’ils forcent le passage vous laissant suspendus à deux millimètres du vide ). Ne faites pas cette randonnée si le temps est mauvais. Ça glisse. C’est de la pierre presque partout. Quelques passages dans la gadoue déjà par temps sec.

Ensuite, je ne saurais vous recommander d’attendre que vos enfants est 10 ans. Le mien en a 7. Mais s’il est infernal en temps normal, il est à peu près sage dans ce genre d’activités. La responsabilité de porter l’eau, de nous attendre et de nous guider fait qu’il est sage.

Mais à conseiller, je recommanderais d’attendre 10 ans.

Pour ce qui est des bébés, je n’ai croisé que deux français comme moi avec des portes bébés Deuter. A chaque fois, c’était des couples et c’est papa qui portait. Un des papas soufflait tellement fort de l’effort qu’il m’a fait de la peine.

La encore, j’aurais tendance à recommander de ne pas y aller en porte bébé.

Certains passages je les ai fait avec les mains ou sur les fesses car les hauteurs étaient trop importantes.

Mon matériel :

2 sac :

Jack Wolfkins enfant. Très confortable. Belle qualité. Avec nos vêtements, l’eau et une des deux trousses à pharmacie.

Pour l’eau 2 bouteilles de 750ml filtrante. Et une bouteille d’eau congelée par mes soins.

Pas de moustiques.

Sac convertible de Action. Si le concept similaire à Decathlon m’a séduit, je suis très déçue de ce produit dont les lanières m’ont lâchées la veille en partie. Celui ci contenait les manteaux et nourriture.

1 porte bébé little life travel avec le reste des affaires et ma fille de 12 kilos.

Équipement : pantalon Norina, un buff Hoka ( ne pas négliger pour stopper la sueur ) et un t shirt à jeter troué. Chaussures de randonnée Gebert.

Le pantalon Norina a été un coup de cœur sur le site Snowleader. J’aurais adoré acheter un autre plus beau, plus cher ou plus saillant mais c’était déjà au dessus de mes moyens. Pourtant, voilà un achat qui durera .

La matière qui sèche très vite n,a entraine aucun frottement. Les nombreuses poches m’ont permis de compartimenté très efficacement mon matériel . A aucun moment, je n’ai souffert de chaleur ou de froid avec.

Un vrai petit bijou.

Les chaussures Gebert, 25 euros, sont trop lourdes et jusqu’à présent me déplaisaient beaucoup. J’ai pourtant adoré leur présence sur le chemin. Le pied sur, je me suis sentie en sécurité tout du long. Un reproche : la languette rape la peau a l’avant et comprime les tendons des releveurs et les lacets se barrent tout le temps.

Je voudrais en acheter des vraies mais je n’ai pas les moyens pour le moment. Les sportiva me font de l’oeil depuis un moment.

A choisir, j’aurais pris les Speedcross de Salomon, beaucoup les utilisait sur le chemin mais je n’avais pas la possibilité de prendre deux paires dans mes bagages et je ne voulais pas abimer les crampons.

Sachez qu’il est désormais interdit d’y aller en sandales . D’ailleurs on se demande comment certains peuvent être assez idiots pour le faire quand on voit le terrain.

Et vous, l’avez vous fait ? Quels autres sentiers recommanderiez vous ? Quel est votre première randonnée avec vos enfants ?

A venir d’autres photos et les randonnées associées.

Ayan.

Dernière remarque : prenez un adaptateur. Aucun guide lu n’en parlait mais nos prises habituelles ne marchent pas ici.

5 réflexions sur « Cinque terre : de Monterosso à Vernazza »

  1. Cela fait très envie! Plutôt que les marques de chaussures j aurais aimé en savoir plus sur les hébergements et les cartes

    J'aime

    1. Bonjour, à venir dans le prochain article. Pour les cartes selon moi elles sont inutiles mais vous pouvez les acheter a chaque agence en gare de chaque village pour 8 euros. Chaque sentier est extrêmement bien balisé.
      Pour les hébergements, il faut réserver presque un an a l’avance. La plupart prennent les agrotourismes qui étaient complets quand j’ai essayé. Mon parcours a été déterminé par les seuls airbnb disponibles… seulement 4 herbergement a 8 mois du depart pour seulement deux villes.
      A refaire je reserverais soit a monterosso soit a levanto soit a la spezia. Le premier pour l ambiance et la plage. Les deux autres parce que ceux sont des villes étapes moches donc pas chères.

      J'aime

      1. Merci pour votre réponse. La question des hébergements est donc épineuse. Étiez vous en haute saison?

        J'aime

      2. Le week-end de l’ascension 2019. Énormément de monde. Après, nous avons vu beaucoup d’italiens s’afferer… en prévision de cet été. Ils montaient cabanes, boutiques et tout. Je pense que si on réserve pour juillet et août c’est pire. Mes clients avaient réservé un an à l’avance pour septembre et c’était blindé aussi. Ils avaient les moyens donc ont reservé plusieurs logements dans chaque ville car les annulations de dernières minutes sont nombreuses. Personnellement, je n’ai pas eu de soucis.

        J'aime

      3. Elsa
        Her peut être début octobre?

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close